LOGIN

You are here

Retour aux articles

«La formation joue un rôle important dans la hiérarchie des salaires.»

par Careerplus • 10 juillet 2014

L’étude salariale récente de Careerplus réalisée pour le domaine des finances et de la comptabilité présente un aperçu des différents niveaux de fonctions. L’étude définit précisément chaque niveau de fonction, le type de formation requis, les caractéristiques de l’entreprise et le lieu de travail. Avant tout, cette étude donne aux candidats et aux entreprises les échelles salariales par fonction, des indicateurs très utiles lors de négociations salariales.

Nous avons interrogé Raymond Bezençon, consultant en entreprise:

Les résultats de cette étude vous semblent-ils représentatifs du marché, et peuvent-ils être exploités tels quels par les employeurs et les employés du domaine financier?
Absolument, et pour deux bonnes raisons: les données sur les salaires ont été recueillies auprès de personnes salariées à la recherche d’un nouveau défi, et les règles d’acquisition sont identiques. On est donc loin de ces études effectuées par les associations de professionnels auprès de leurs membres qui semblent refléter davantage un salaire désiré ou rêvé que correspondant à la réalité.

Avez-vous découvert des résultats surprenants ou inattendus?
Non, mais on constate que la formation joue un rôle important dans la hiérarchie des salaires. Ceci confirme que notre pays a besoin d’une formation de qualité et que les personnes formées peuvent évoluer dans un environnement rémunéré à sa juste valeur.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune en recherche d’emploi?
Ne jamais penser que sa formation actuelle soit suffisante. Le monde économique évolue très vite et le jeune doit continuellement penser à se perfectionner par une formation continue adéquate.

Quelles sont les opportunités pour les personnes dotées d’une grande expérience professionnelle dans votre domaine?
Certaines personnes non formées ou peu formées perdent leur emploi et peinent à retrouver un job alors que d’autres, très expérimentées, sont très demandées. C’est paradoxal! Les changements que nous observons dans le domaine financier mettent en avant celles et ceux qui ont une grande expérience, car ils peuvent s’appuyer sur la connaissance du terrain dans lequel ils ont évolué.

Quels sont, dans votre domaine, les changements importants ou les nouveaux défis?
Clairement, la qualité des informations présentées et les analyses effectuées. En effet, les enregistrements d’opérations économiques se font de manière très souvent automatique et le comptable devient, par la force des choses, un garant des procédures et des flux de l’information. Le contrôle interne ainsi que les connaissances des normes comptables sont aussi le garant de ces informations. L’avenir est axé de plus en plus sur la gestion des coûts – la comptabilité analytique devient de plus en plus présente – ainsi que sur la projection des faits économiques à travers le travail de planification et le pilotage de l’entreprise par la gestion et la projection des liquidités sur l’avenir. La mise en place d’indicateurs de performance est aussi un élément le plus en vue actuellement.

À propos de Raymond Bezençon
Expert en finance et controlling avec diplôme fédéral et président du conseil d’administration de Goodwill Formation, Raymond Bezençon est membre de plusieurs conseils d’administration et exerce l’activité de consultant en entreprise.

PDF - Etude salariale - Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014

juillet 2014

TAGS

étude salariale finance comptabilité Careerplus Rayomon Bezencon

Catégories :
Pour candidats Pour employeurs