LOGIN

You are here

Retour aux articles

Après la pluie, le beau temps? Les entreprises suisses tiennent la route en 2016!

par Raymond Bezençon • 11 novembre 2016

Le 2 novembre 2016, la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie publiait un communiqué de presse relatif à un sondage réalisé auprès d’entreprises. Selon les résultats du sondage, près du tiers d’entre elles jugent les affaires actuelles bonnes à excellentes. Un résultat qui peut paraître surprenant, mais qui est corrélé par l’exemple de la société BCR Plastics Group SA illustré lors des Clubs Finance de Careerplus en septembre et octobre dernier.

Les entreprises suisses tiennent la route en 2016!Les entreprises suisses tiennent la route en 2016!

Le sondage réalisé par la CVCI est intéressant à observer à travers le prisme de la société BCR Plastics Group SA. Rappelez-vous, l’évolution de cette entreprise était présentée aux derniers Clubs Finance de Careerplus et montrait le chemin parcouru entre 2011 et 2016, incluant les conséquences de l’abandon du taux plancher par la Banque nationale suisse en 2015.

Je terminais les conférences avec le même optimisme que celui dépeint par les résultats du sondage précité. S’il est vrai que BCR Plastics Group SA avait traversé un long désert parsemé d’embûches et de «crève-cœurs» avant de retrouver une nouvelle voie, il est aussi vrai que sans l’abandon du taux plancher, la société serait peut-être simplement restée sur ses acquis sans avoir eu cette magnifique occasion d’exprimer toute sa créativité. Durant cette longue phase de réaménagement, tous les secteurs de l’entreprise avaient été passés au crible fin pour en améliorer chaque petit processus: production, acquisition de la matière première, distribution du produit fini, service administratif.

Dès lors, nous pouvons prétendre que l’exemple de BCR Plastics Group SA incarne parfaitement l’embellie présentée par la CVCI dans son sondage. Les entreprises vaudoises possèdent la capacité de rebondir. Et nous pouvons transférer ce succès vaudois au niveau national.

Pour en savoir davantage:

 

Conseiller d’entreprise indépendant et après avoir passé plusieurs années chez Virgile formation, il a décidé de fonder Goodwill formation en 2014 dont le but est de contribuer activement à la formation préparatoire en vue de l’obtention du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité. Raymond Bezençon s’est associé à cet effet à plus d’une dizaine de chargés de cours confirmés et compétents ayant formé plus de 2’000 candidats à l’examen précité. Plus de 400 participants en Suisse romande font de cette école la plus importante de la région francophone après seulement quelques mois d’existence.

 

novembre 2016

TAGS

finance

Catégories :
Pour candidats Pour employeurs