LOGIN

You are here

Retour aux articles

Attestation d’emploi ou certificat de travail? Mode d’emploi pour la Suisse

par Careerplus • 20 septembre 2018

Avez-vous travaillé durant une courte période auprès d’un même employeur? Alors une attestation d’emploi sera sûrement le document officiel adapté dès la fin de vos rapports de travail. En quoi est-elle différente du certificat de travail? Quels éléments n’y figurent pas? Les travailleurs peuvent-ils exiger en tout temps un certificat de travail complet? Nous vous livrons «les essentiels» et un modèle au format word en fin d’article. Lisez plutôt!

Attestation d’emploi ou certificat de travail? Mode d’emploi pour la Suisse Attestation d’emploi ou certificat de travail? Mode d’emploi pour la Suisse

Est-il vrai qu’une simple attestation d’emploi traduit une performance insatisfaisante du travailleur? Rassurez-vous, ce n’est pas forcément le cas. En effet, une attestation d’emploi est établie la plupart du temps dans un contexte d’engagement de courte durée, car l’employeur n’a simplement pas le temps de se forger une opinion précise sur les compétences de la personne embauchée. En revanche, dans le cas d’un contrat de travail de longue durée, une simple attestation d’emploi pourrait faire transparaître un problème sous-jacent antérieur entre l’employeur et l’employé et éventuellement un désaccord sur le contenu du certificat de travail. L’attestation d’emploi peut s’avérer dans ces cas sensibles la meilleure solution pour toutes les parties.

Alors, attestation ou certificat? En fait, ce n’est pas la bonne question, car il ne s’agit pas de choisir entre l’une ou l’autre. Hé oui, en Suisse, quelle que soit la période de travail contractuelle, la loi vous permet d’exiger en tout temps un certificat de travail (Art. 330a Code des obligations, CO), à une exception près: le travailleur qui quitte l’entreprise sans avoir accompli la mission complète exigée de lui contractuellement n’a pas le droit de demander un certificat de travail. Dès lors, l’employeur pourra lui fournir une simple attestation, quels que soient le type de contrat de travail et les antécédents qui ont conduit au départ de son employé.

Penchons-nous maintenant sur les détails de cette attestation d’emploi et voyons en quoi elle se différencie du certificat de travail

Leur contenu

 

L’attestation d’emploi

Elle confirme la preuve que le travailleur Y quittant l’entreprise Z y a bel et bien travaillé. Ce qu’elle comporte:

Ce qu’elle ne contient pas:

Le certificat de travail

Le certificat de travail décrit les réalisations, les compétences et le comportement de l’employé. Ce document est complet et conforme à la vérité. Promouvoir la carrière de la personne auprès d’un nouvel employeur constitue l’un des buts du certificat de travail. Les désaccords qui peuvent surgir au terme des rapports de travail ne devraient pas influencer la rédaction du document.

Leur date d’émission

 

L’attestation d’emploi

L’attestation d’emploi est toujours établie au terme des rapports de travail. Elle est recommandée pour les emplois temporaires jusqu’à trois mois, pour les remplacements et pour un licenciement durant la période d’essai. Quant aux engagements de longue durée, le travailleur pourra exiger une attestation si les désaccords sur le certificat de travail entre lui et son employeur n’ont trouvé aucune issue favorable.

Le certificat de travail

Comme nous l’avons vu plus haut, un certificat de travail peut, légalement, être exigé en tout temps par un employé, aussi bien pendant qu’après la fin des rapports de travail, à une condition près qui fera du document un certificat intermédiaire. Découvrez cette condition dans notre article «Pour en savoir plus sur le certificat de travail intermédiaire»!

Modèle d’attestation d’emploi pour la Suisse

Gagnez du temps et téléchargez notre document WORD «Attestation d’emploi»!

septembre 2018

TAGS

Catégories :
Pour employeurs