LOGIN

You are here

Retour aux articles

De la marque employeur à l’expérience employé?

par Careerplus • 29 avril 2016

Comment attirer de nouveaux talents, et comment fidéliser ceux-là mêmes déjà acquis à la cause? «Par la marque employeur (Employer Branding en anglais)!» serait la réponse classique. C’est-à-dire, par un positionnement de l’entreprise en tant que marque attrayante et personnelle. Mais y est-elle parvenue? Et pourquoi parle-t-on aujourd’hui d’«expérience employé»* (Employee Experience en anglais)?

De la marque employeur à l’expérience employé?De la marque employeur à l’expérience employé?

Rien de nouveau sous le soleil: les collaborateurs sont la ressource la plus précieuse d’une entreprise. S’ils sont heureux au travail, ils sont plus productifs. Ils parlent aussi autour d’eux de leurs expériences sur le lieu de travail. Ainsi, l’image des entreprises de secteurs touchés par la «guerre des talents» représente un élément central du recrutement. En effet, un candidat déposera sa candidature auprès d’une entreprise aussi en fonction de la perception qu’il en a. Par ailleurs, il est également important que les collaborateurs soient capables de s’identifier à leur entreprise, car les travailleurs motivés et enthousiastes sont plus performants et moins souvent malades. Par ailleurs, ils apportent leurs idées et agissent en faveur de l’entreprise bien plus que pour booster leur propre carrière. Jusqu’ici, on attendait tout de la formule magique «la marque employeur», c’est-à-dire cette stratégie qui consiste à créer une marque forte en tant qu’employeur. Un projet frappé au coin du bon sens, et se déclinant comme suit: séduire les prospects grâce à des collaborateurs à l’apparence agréable, souriants et paraissant satisfaits, un site Internet «carrière» captivant, des campagnes publicitaires à grande échelle, et une présence impressionnante aux différents salons dédiés aux futurs collaborateurs fraîchement diplômés.

Or, dans leur tentative de laisser une impression positive et de se démarquer le plus possible auprès de leurs collaborateurs et de potentiels candidats, les entreprises aujourd’hui, souvent, se ressemblent toutes. En voulant devenir une marque forte, elles en ont perdu leur singularité. Sans compter le fait que l’on ne peut pas contraindre quelqu’un à se faire engager. Les collaborateurs, ou futurs collaborateurs, se forgent leur propre opinion.

Expériences réelles, oui! Messages de marque fades, non!

Hé oui! Les marques sont de plus en plus définies à travers les expériences des clients et de moins en moins par une communication unilatérale de l’entreprise. Les clients échangent leurs avis et leurs expériences sur les réseaux sociaux et ne se laissent pas si facilement influencer. Il en va de même pour les employés. Eux aussi sont devenus plus critiques envers les messages transmis par les entreprises. Alors qu’est-ce qui rapporte des points auprès des candidats? Eh bien, tout ce qui touche au quotidien même des collaborateurs. La vraie vie en quelque sorte. L’«expérience employé» est le terme exact pour ce phénomène. «Elle replace au centre l’expérience authentique des travailleurs, ce qui n’a rien à voir avec une émotion de magazine en papier glacé», explique Sylvia Stutz, responsable des ressources humaines chez Careerplus. En outre, grâce à l’expérience employé, les entreprises peuvent se démarquer de leurs concurrents sur le marché du travail, un but qu’elles n’arrivaient pas à atteindre avec la marque employeur. L’honnêteté paie aussi. Voici comment elle est appliquée chez Careerplus, selon Sylvia Stutz: «Il nous tient à cœur de communiquer aux potentiels collaborateurs avant et pendant la procédure de recrutement les vraies valeurs véhiculées au sein de l’entreprise afin qu’ils voient la réalité de l’organisation et du quotidien sur le lieu de travail. C’est pourquoi nous avons développé récemment un concept d’‹ambassadeurs de la marque›, qui sont en fait des employés de Careerplus dont la mission consiste à donner aux potentiels nouveaux collaborateurs une vision authentique de notre culture d’entreprise.»

L’expérience employé replace au centre l’expérience authentique des travailleurs, ce qui n’a rien à voir avec une émotion de magazine en papier glacé." Sylvia Stutz, responsable des ressources humaines chez Careerplus

Le sésame d’entrée: un bon message

De là à déclarer que la marque employeur est morte serait inexact, car les entreprises, c’est comme le vin: nombreux sont ceux qui choisissent le vin en raison d’une étiquette, tout en sachant que ce n’est pas forcément le meilleur. De la même manière, de nombreuses personnes se sentent attirées par une entreprise en raison de l’image et du message qu’elle véhicule, ou pas. Mais pour le premier contact du moins, les messages des marques ne sont pas à négliger. Ce qui est important dans ces cas, c’est que la marque employeur ne se révèle pas comme une duperie à l’étiquette. Comme dans tout, c’est le bon dosage qui fait la différence.

* Dans la littérature francophone, on retrouve aussi bien les termes français qu’anglais. Careerplus a opté pour la version française.

 

L’expérience employé chez Careerplus: notre quotidien en vidéo
Depuis peu, Careerplus – en sus des outils traditionnels utilisés pour la marque employeur comme la page «carrière» (www.careerplus.ch/career) et des vidéos de la marque – a élargi sa communication à l’expérience employé. Dès le mois de mai 2016, trois ambassadeurs de la marque – des collaborateurs de Suisse romande et alémanique – vous inviteront régulièrement dans le quotidien de travail de Careerplus moyennant de petites séquences vidéo. Excepté quelques consignes de base, la seule recommandation faite à ces trois ambassadeurs est de montrer aux internautes de quelle manière les valeurs de Careerplus sont vécues au quotidien auprès des collaborateurs. Les vidéos sont ensuite publiées sur les réseaux sociaux et sur notre blog carrière.

 

avril 2016

TAGS

Employer Branding Employee Experience Branding marque employeur

Catégories :
Pour employeurs