LOGIN

You are here

Retour aux articles

Être peu ou pas diplômé, chance ou risque?

par Careerplus • 22 juin 2015

«Faire carrière» sans diplôme supérieur, voire aucun, est-ce encore possible aujourd’hui? C’est la question à laquelle répond Frank Gerritzen, cofondateur de Careerplus, pour le magazine HR Today.

Frank Gerritzen: «...l’essentiel est se former dans un domaine que l’on aime, quitte à se réorienter plus tard.»Frank Gerritzen: «...l’essentiel est se former dans un domaine que l’on aime, quitte à se réorienter plus tard.»

Les jeunes gens à l’orée de leur vie active ne savent pas toujours quelle formation choisir. Pour Frank Gerritzen, l’essentiel est se former dans un domaine que l’on aime, quitte à se réorienter plus tard. Certes, si certains métiers peuvent s’apprendre sur le terrain sans diplôme, d’autres, comme la médecine, exigent une formation obligatoire.

Contrairement à une multinationale, une petite ou moyenne entreprise recrutera plus facilement une personne avec peu ou pas de diplômes, car elle misera sur la personnalité, l’expérience professionnelle et la motivation du candidat.

Mais peu importe la taille de l’entreprise, la position du poste et le nombre de diplômes du candidat, l’exigence de l’excellence s’inscrit dans de nombreuses procédures d’embauche.   

Découvrez l’article ici.

À propos de Frank Gerritzen

Frank Gerritzen est membre fondateur et membre du Conseil d’administration de Careerplus. Dans le cadre de ses activités au sein de Careerplus et de l’association Business Angels Switzerland (BAS) – une association qui promeut et soutient les start-up locales et dont il est le président –, Frank Gerritzen explore et étudie intensivement les thématiques liées au marché du travail. Il est marié et père de deux enfants.

 

juin 2015

TAGS

RH diplôme supérieur Formation

Catégories :
Pour candidats