LOGIN

You are here

Retour aux articles

Le freelancing en vogue

par Careerplus • 15 mai 2018

C’est un fait: en Suisse, nous avons de plus en plus d’indépendants. Aujourd’hui déjà, une personne sur 4 travaille sur mandat, et cette tendance ne semble pas diminuer. Il est vrai que le statut d’indépendant offre des avantages séduisants, aussi bien pour les travailleurs que pour les donneurs d’ordre. Découvrez tous les bénéfices de ce statut ci-après et soyez capables de reconnaître les «vrais» et les «faux» indépendants.

Le freelancing en vogue Le freelancing en vogue

Mandater au lieu d’engager, c’est la tendance actuelle. Selon une étude du cabinet d’audit et de conseils Deloitte, un Suisse sur 4 travaille en tant qu’indépendant. Parmi les 75% des personnes restantes, une sur trois souhaite se mettre à son compte ces prochaines années. Il ne fait donc plus aucun doute, l’indépendance a le vent en poupe.

Ce sont surtout les jeunes générations qui sont attirées par des emplois variés, sans engagement à long terme les liant à un seul employeur ou à un seul endroit. À la recherche d’une vie équilibrée, le freelancing leur offre l’opportunité d’un travail flexible, autonome et autodéterminé. Par des projets ponctuels qui requièrent des compétences spécifiques, ils peuvent s’adapter plus facilement et agir sur le marché du travail dans un rapport coût/temps investi intéressant et restent ainsi compétitifs. La transformation digitale est notamment un moteur de cette évolution vers un travail sans horaire ni lieu précis. Elle encourage et promeut en effet la transparence des qualifications et la disponibilité du personnel hautement qualifié. Par exemple, sur les plateformes en ligne, employeurs et travailleurs se cherchent et se trouvent en quelques heures.

 Qu’est-ce le freelancing?

La personne travaillant comme freelance mène à bien des projets ou des projets partiels sur demande d’une entreprise, et elle en exécute les tâches de manière indépendante sans être intégrée à l’organisation. Elle travaille donc pour son propre compte et reçoit en contrepartie des honoraires pour le travail fourni. On trouve deux types de contrats de freelance:

Quelle est la différence entre un indépendant et un salarié embauché pour un travail temporaire? L’indépendant n’a pas de contrat de travail avec le donneur d’ordre. Il est très important ici de comprendre la nature des différents contrats. Si par exemple, la relation de travail entre la personne embauchée et l’entreprise comporte un contrat de travail, on se trouve alors en présence de règles qui régissent le contrat de travail et l’employeur doit payer les charges sociales de la personne engagée. C’est pourquoi il faut faire attention au statut de faux indépendant.

Selon le SECO, un faux indépendant est:

Et si vous en appreniez davantage sur le freelancing et le travail à la demande? Téléchargez gratuitement notre White Paper «Travail à la demande, le futur à durée déterminée!» ((LINK))

mai 2018

TAGS

Freelancing le travail temporaire

Catégories :
Pour employeurs