LOGIN

You are here

Retour aux articles

Travail temporaire: Le bon moment, le bon endroit

par Careerplus • 21 août 2015

En Suisse, on apprécie de plus en plus le travail temporaire. En effet, la solution intérimaire constitue une situation gagnant-gagnant aussi bien pour les employeurs que pour les chercheurs d’emploi. Le constat est là: ces derniers sont aujourd’hui très bien qualifiés et mieux rémunérés qu’autrefois.

Le bon moment, le bon endroit. Le secteur du travail temporaire continue de se développer.Le bon moment, le bon endroit. Le secteur du travail temporaire continue de se développer.

Le secteur du travail temporaire continue de se développer, et ce, de manière significative: le chiffre d’affaires de ce secteur s’élevait l’année passée à 6,5 milliards de francs, soit 1,3 milliard de plus qu’en 2010. Autrement dit, au cours de la même période, la croissance dans ce secteur a augmenté trois fois plus vite que le produit intérieur brut. Actuellement en Suisse, ce sont 300 000 personnes qui travaillent sous contrat à durée déterminée. Et souvent parce qu’elles l’ont choisi: en effet, presque la moitié d’entre elles – 45% – a opté pour cette forme de travail, car elle correspond à leurs besoins.

Le pont vers un poste fixe

Les intérimaires jouissent de certains avantages: ils sont plus flexibles, bénéficient de plus de variété dans le travail et d’immersion dans des entreprises différentes, et finalement, ils ont plus d’opportunités de nouvelles rencontres. Ceci vaut particulièrement pour les jeunes qui peuvent ainsi cumuler les expériences. Il n’est pas étonnant dès lors d’observer qu’un quart des intérimaires sont âgés de moins de 26 ans. Toutefois, l’emploi à durée déterminée séduit aussi les plus de 40 ans qui, selon les statistiques, sont de plus en plus nombreux sur le marché du travail temporaire depuis 2006. Cette solution provisoire leur conviendrait bien, car elle représente le point de départ idéal vers l’emploi fixe: sans pression et en toute tranquillité, ils peuvent chercher le poste qui répond parfaitement à leurs souhaits. Les chiffres l’attestent aussi: 74% des intérimaires se retrouvent – après une phase temporaire – sous contrat fixe.

Le travail temporaire représente la solution idéale de départ pour une recherche d’emploi fixe. Sans aucune pression et en toute tranquillité, on prend le temps de trouver le poste sur mesure."

Intérimaires et qualifiés: les professionnels de la brève échéance   

La croissance du secteur temporaire se reflète dans le niveau de qualification qui n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. C’est ainsi qu’aujourd’hui, environ 70% des travailleurs intérimaires possèdent de bonnes qualifications. Cette évolution vaut particulièrement pour les métiers artisanaux, techniques, administratifs ou liés à des prestations de services. Seuls 2% parmi eux exercent une activité dans des métiers académiques ou dans des positions dirigeantes. Cette évolution est accompagnée de l’augmentation du niveau de formation de base: un peu plus de la moitié des intérimaires (53%) est titulaire d’un CFC (certificat fédéral de capacité), 7% possèdent une maturité professionnelle, et 12% sont issus d’une formation supérieure. Seul un sixième n’a effectué que la scolarité obligatoire ou n’est pas au bénéfice d’une formation scolaire.

Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.

 

Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.

 

Aujourd’hui, environ 70% des travailleurs temporaires possèdent de bonnes qualifications."

Le bond en avant des salaires, gage de satisfaction élevée

Parallèlement au niveau de qualification, le salaire des intérimaires a augmenté drastiquement. S’il y a encore quatre ans le salaire horaire tournait autour des 20 CHF, il se situe aujourd’hui entre 25 à 30 CHF. La proportion des salariés intérimaires qui gagnent plus de 30 CHF de l’heure a augmenté de 40% depuis 2010. Il n’est donc pas étonnant de voir des travailleurs généralement satisfaits de leur salaire.

Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.Source: Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014.

Renfort précieux pour les entreprises

Les raisons qui conduisent les entreprises à opter pour les solutions intérimaires sont nombreuses: remplacements lors de vacances, congés maternité, accidents, maladies, un nouveau projet de courte durée, impasse saisonnière. Bref, le type de situations pour lesquelles un poste doit être provisoirement occupé ou un volume de travail supplémentaire réalisé. Les entreprises qui ne souhaitent pas recruter elles-mêmes du personnel temporaire s’adressent à des prestataires de services en ressources humaines qui se chargeront de cette tâche. Ils jouent ainsi le rôle d’intermédiaires entre employeurs et employés et mettent tout en œuvre pour répondre aux besoins des uns et des autres.

* Tous les chiffres sont tirés de l’étude «Swissstaffing, Le travail temporaire en Suisse, étude d’actualisation 2014», éditée par l’association suisse des employeurs. Téléchargez ici le document.

 

Solutions interim pour postes temporaires & projets
Vous êtes employeur et cherchez une solution provisoire? Vous êtes en recherche d’un emploi temporaire? Careerplus vous propose des solutions pour les métiers RH, IT, finance, technique et vente. Tous les détails ici

août 2015

TAGS

Interim le travail temporaire projets

Catégories :
Pour candidats