LOGIN

You are here

Retour aux articles

Pour en savoir plus sur le certificat de travail intermédiaire

par Careerplus • 12 juin 2018

Le certificat de travail intermédiaire évalue sous forme écrite et officielle les compétences d’un travailleur en cours d’emploi. Quand pouvez-vous le demander, comment gérer les questions que pourrait vous poser votre employeur, et comment veiller à ce que le contenu soit adéquat?

Pour en savoir plus sur le certificat de travail intermédiairePour en savoir plus sur le certificat de travail intermédiaire

Votre activité a-t-elle évolué avec le temps? Avez-vous un nouveau supérieur? Quoi qu’il en soit, un certificat de travail intermédiaire est toujours utile pour effectuer une évaluation des compétences acquises au sein de l’entreprise. Et si vous cherchez un nouvel emploi, ce certificat vous sera d’autant plus utile. Finalement, savez-vous comment demander un certificat de travail intermédiaire si vous cherchez un emploi et ne souhaitez pas que votre employeur le sache? Nous vous livrons nos conseils en cinq questions/réponses.

Quand puis-je demander un certificat de travail intermédiaire? Et dois-je le faire?

L’art. 330a al 1 CO prévoit que «le travailleur peut demander en tout temps à l’employeur un certificat portant sur la nature et la durée des rapports de travail, ainsi que sur la qualité de son travail et sa conduite.» Ce qui veut dire précisément que votre employeur est tenu par la loi de vous délivrer un certificat de travail, quelle que soit la nature des rapports de travail du moment. Il existe toutefois une petite limitation: selon la jurisprudence, la demande d’un certificat de travail intermédiaire doit comporter un intérêt justifié, comme le changement de supérieur ou de fonction au sein de l’entreprise, le changement de service, ou lors d’une réorganisation, d’un changement de poste prévu, ou encore après une formation ou une formation continue. Une simple appréciation personnelle ne constitue pas un intérêt justifié. Dans ce cas, le travailleur peut demander une évaluation classique.

Le contenu du certificat de travail intermédiaire

En termes de fond et de forme, il ne se différencie pas du certificat de travail final (ou intégral). Selon le Code des obligations, il comporte des éléments sur la nature et la durée des rapports de travail, ainsi que des indications sur les compétences et le comportement du travailleur. Contrairement au certificat de travail final, il est rédigé au présent.

Quel est le contenu d’un certificat de travail intermédiaire?

Vérifiez!
Le certificat, rédigé sur une page A4, contient-il toutes les informations, sont-elles vraies et correctes? La formulation est-elle codée ou lisible à un second degré? Vérifiez aussi la grammaire et l’orthographe.  

Que faire si je ne suis pas satisfait du contenu?

Vous ne devez pas accepter un certificat de travail intermédiaire si vous jugez qu’il ne correspond pas à vos compétences. Dans ce cas, demandez un entretien avec votre supérieur. Quelles sont les raisons de son évaluation? Sont-elles justifiées et se recoupent-elles avec le dernier entretien personnel?

Que faire si mon supérieur ne veut pas rédiger un certificat de travail intermédiaire?

Nous l’avons susmentionné, le certificat de travail intermédiaire est une obligation légale. Si l’employé peut justifier sa demande, l’employeur est tenu de le rédiger. Rendez votre employeur attentif à vos droits en cherchant le dialogue avant de lui envoyer une sommation écrite. S’il ne veut pas s’exécuter, vous pouvez poser une demande en remise de certificat de travail au tribunal. Mais pensez-y deux fois, une telle démarche aura forcément des conséquences et doit être considérée comme ultime solution. La loi n’indique pas la période durant laquelle l’employeur est tenu d’établir le document. Dans la plupart des cas, il vous faudra attendre entre deux semaines et deux mois.

Je cherche un nouvel emploi. J’ai besoin d’un certificat de travail intermédiaire. Mon supérieur a-t-il le droit de me demander si je veux quitter l’entreprise?

Selon l’intérêt justifié, il faut vous attendre à ce que votre employeur vous pose la question. Nous vous conseillons dans un premier temps de ne pas parler de vos intentions. « Trouvez-vous une bonne raison pour justifier la demande d’un certificat de travail intermédiaire. Essayez de démontrer l’évolution de vos responsabilités et de vos compétences au fil des années.», conseille Astrid Waldispühl, spécialiste RH chez Careerplus. Si toutefois, vous ne trouvez pas un bon argument, ne vous en faites pas: un certificat de travail intermédiaire représente certes un complément précieux, mais pas indispensable pour votre recherche d’emploi. Avec ou sans ce document, vous avez toutes vos chances.

Vous avez encore des questions sur votre candidature? Découvrez notre dossier ici!

juin 2018

TAGS

certificats de travail

Catégories :
Pour candidats