LOGIN

You are here

Retour aux articles

Dossier de candidature: les déficits formels comme critère d’élimination

par Careerplus • 15 janvier 2016

Lors d’une procédure de postulation, les responsables en ressources humaines disposent de peu de temps pour l’analyse des dossiers. C’est pourquoi ils appliquent la méthode traditionnelle «des critères formels». Faut-il être pour autant si strict? Ne faudrait-il pas adopter une approche plus souple?

Sélection du personnel: Faut-il être pour autant si strict?Sélection du personnel: Faut-il être pour autant si strict?

Documents manquants, fautes de français, un CV embrouillé: voilà des raisons qui poussent les responsables RH à poser un dossier directement sur la pile «refusé». Du moins, c’est ce que fait la plupart de ceux qui ont été interrogés par Careerplus: 56% avouent qu’ils ne donnent aucune chance à un dossier incomplet; 43% éliminent les dossiers qui présentent un CV confus; et les fautes de français sont pour 36% un critère immédiat d’exclusion de la sélection. La raison semble évidente: les responsables RH disposent de très peu de temps pour cette première phase de la sélection. En effet, 52% affirment y consacrer cinq minutes au maximum. Dans cette constellation, l’élimination par les critères formels devient une méthode efficace pour choisir.

Or, un déficit formel n’est pas toujours signe d’une candidature inadaptée. Une faute de frappe peut arriver à chacun de nous, et un «trou» dans un CV n’est pas forcément un indice d’une vie instable. Au contraire, un CV bien structuré et présenté de manière professionnelle n’en dit toujours rien sur les compétences du candidat, car qui sait s’il a lui-même préparé son dossier, ou s’il ne l’a pas donné à faire à une tierce personne. C’est exactement dans les domaines de métiers où la pénurie de personnel qualifié est la plus importante qu’il vaut la peine d’étudier de plus près la question. Rendre plus flexible cette procédure de sélection stricte basée uniquement sur l’efficacité réduirait les risques de passer à côté du candidat idéal. C’est pourquoi il est conseillé de se remettre régulièrement en question sur la manière d’aborder l’étude des dossiers, ainsi que de chercher un deuxième avis auprès de spécialistes ou de collègues.

Analyse de dossiers, les aspects essentiels:

Le CV

C’est justement dans les périodes de pénurie de personnel qualifié qu’il serait judicieux de ne pas s’arrêter aux purs aspects des critères formels qui éliminent trop hâtivement un candidat dans la procédure de sélection."

La lettre de motivation

Le certificat de travail

Ce billet se fonde sur l’article allemand «Dossieranalyse: Auch mal ein Auge zudrücken» de Sylvia Stutz, responsable des ressources humaines chez Careerplus. Il est paru dans l’édition de décembre 2015 du magazine «PersonalSchweiz». Téléchargez ici l’article complet, uniquement en allemand.

janvier 2016

TAGS

Dossier de candidature déficits formels critère d’élimination sélection du personnel

Catégories :
Pour employeurs