LOGIN

You are here

Retour aux articles

Résilier son contrat de travail: les étapes pour bien réussir son départ

par Careerplus • 17 février 2017

Avez-vous décidé de démissionner? Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux respecter certaines règles de base, surtout en matière de délais et de contenus.

Résilier son contrat de travail - les étapes pour bien réussir son départ Résilier son contrat de travail - les étapes pour bien réussir son départ

Une résiliation se prépare de manière consciencieuse. Si vous procédez correctement, vous cesserez vos rapports de travail avec votre employeur harmonieusement. Les cinq questions/réponses à poser sur la table pour une résiliation réussie.

Le délai de congé: que dois-je observer?  

Le délai de congé représente la période entre l’annonce de votre démission et la fin des rapports de travail. Durant ce laps de temps, les deux parties ont le temps de se préparer à la fin desdits rapports, dont la mise au concours du poste et la recherche d’un nouveau collaborateur, une entreprise parfois longue et exigeante. Les deux parties sont sujettes aux mêmes délais de congé qui sont fixés normalement dans un contrat de travail ou une convention collective de travail. En l’absence d’un contrat écrit ou si aucun délai n’a été convenu entre les deux parties, le délai de congé est régi par le Code des obligations (CO) comme suit:

Je dialogue et négocie: cela en vaut la peine!

Avez-vous déjà trouvé un nouvel emploi au moment où vous envoyez votre lettre de démission et souhaitez-vous quitter votre poste actuel avant le délai imparti? Dans ce cas, cherchez le dialogue avec votre employeur et prouvez votre habileté à négocier. Car si vous décidez de quitter l’entreprise sans l’approbation de votre supérieur, votre employeur peut réduire votre salaire mensuel d’un quart, sans compter qu’une telle attitude se reflétera sur votre certificat de travail et par conséquent, également sur la suite de votre parcours professionnel.  

Les étapes de la résiliation: que dois-je considérer?  

Pour une validation légale des délais de congé susmentionnés, vous devez envoyer votre lettre de démission jusqu’au dernier jour du mois au plus tard. Ce n’est pas le timbre-poste qui fait foi dans ce cas, mais la date de réception auprès du destinataire. Alors, prévoyez une marge suffisante au moment de l’envoi du courrier, et au mieux en recommandé. Si vous souhaitez remettre en mains propres le document, demandez un accusé de réception écrit, mais même dans ce cas de figure, la ponctualité est de mise: toute lettre reçue par le destinataire en début de mois reporte d’un mois votre départ.

La lettre de congé: dois-je la rédiger dans tous les cas?

La loi ne stipule rien sur la forme du congé. Théoriquement, vous pouvez donc résilier votre contrat par oral. Toutefois, pour des raisons de preuves matérielles, nous vous conseillons de communiquer votre démission par voie écrite. L’idéal est d’annoncer votre décision par oral à votre supérieur et seulement par la suite, de la confirmer par écrit dans un bref courrier.

Que contient ma lettre de démission?

Peu importe la raison de votre démission, restez poli et factuel, car votre empreinte demeure indélébile. Par exemple, votre employeur actuel pourrait devenir une référence ultérieurement. Limitez-vous au strict minimum, vérifiez toutefois les points suivants plutôt deux fois qu’une:

Salaire et vacances: que puis-je faire valoir après le congé?

 

février 2017

TAGS

Contrat de travail résilier son contrat de travail

Catégories :
Pour candidats