LOGIN

You are here

Retour aux articles

Prédictions d’un futurologue: hier science-fiction, aujourd’hui réalité – Partie 2

par Careerplus • 4 juin 2015

Son métier? Scruter l’avenir! Le futurologue Gerd Leonhard étudie et élabore les scénarios de nos vies quotidiennes dans le futur. Visionnaire: le monde du travail va radicalement changer, et les métiers «liés au cerveau droit» gagneront du terrain! Un entretien en mode «retour vers le futur».

Prédictions d’un futurologue: «Le comptable comme nous le connaissons aujourd’hui aura disparu dans dix ans, car une machine peut très bien effectuer des calculs et évaluer des chiffres.»Prédictions d’un futurologue: «Le comptable comme nous le connaissons aujourd’hui aura disparu dans dix ans, car une machine peut très bien effectuer des calculs et évaluer des chiffres.»

Il y a une semaine, nous avons demandé au futurologue Gerd Leonhard quels ont été, selon lui, les développements fulgurants des dernières années, à quel avenir nous devons nous préparer en matière de progrès techniques, et finalement nous avons voulu savoir si nous serons remplacés par des robots. Sa réponse était sans appel: nous nous dirigeons bel et bien dans cette direction. Découvrez ici la partie 1 de cet entretien passionnant.

Monsieur Leonhard, quels métiers seront remplacés?
Tous les métiers que l’on peut automatiser. Par exemple, le comptable comme nous le connaissons aujourd’hui aura disparu dans dix ans, car une machine peut très bien effectuer des calculs et évaluer des chiffres. Tout comme un ordinateur est aujourd’hui déjà capable d’écrire un article simple. Dans le domaine du marketing, on s’oriente clairement vers le «marketing automation» à distance. Dans ce procédé, des plateformes logicielles sélectionnent par exemple les meilleurs horaires et médias pour diffuser la campagne publicitaire. Vraisemblablement, le métier de chauffeur de taxi n’existera plus, car d’ici quelques années, les voitures circuleront automatiquement sur une voie.

Quels sont alors les métiers d’avenir?
Le mot clé: «cerveau droit». Si le cerveau gauche est responsable de la pensée rationnelle et logique – cette partie du cerveau que l’ordinateur peut tout à fait imiter –, le cerveau droit, lui, permet à l’être humain d’exprimer sa créativité, de conceptualiser et de synthétiser des idées. Ainsi, la tendance se dessine: de nouveaux métiers vont apparaître, pour lesquels le cerveau droit joue un rôle central. Ce sont les activités qui sollicitent l’imagination ainsi que la capacité d’interagir et d’avoir des échanges avec les autres, par exemple avec une équipe. D’autres métiers que nous ne connaissons pas du tout aujourd’hui vont voir le jour. Par exemple, toutes les activités liées à la sécurité des données ou à la sphère privée.

Les valeurs humaines vont-elles à nouveau compter davantage dans le futur?
Je dirais la chose suivante: dans le futur, les valeurs humaines dans leur acception prendront de l’ampleur, toutefois elles reposeront sur les acquis technologiques. Dans tout cela, nous devrons trouver l’équilibre, car si les humains ne sont pas des machines, la technologie doit avoir sa place aussi.

Quels sont à votre avis les défis et les limites de l’évolution technique?
Je pense que nous pouvons tout à fait nous projeter dans l’avenir avec une attitude optimiste. Ces prochaines années, une foule de choses vont encore changer, mais l’ordinateur ne sera pas plus intelligent que l’être humain. Peut-être que ce sera le cas dans 20 ou 30 ans. À ce moment-là, nous devrons nous concentrer sur les éléments qui nous rendent nous, humains, supérieurs à la machine. Par ailleurs, nous travaillerons beaucoup moins tout en percevant le même revenu, ceci pour la bonne raison que dans 20 ans, une grande partie du travail sera automatisée. Dans 30 ans, on peut même imaginer qu’un salaire minimum garanti sera la règle parce qu’il n’y aura plus assez de travail pour tous.

La technologie devrait-elle être «autorisée» à faire tout ce dont elle est capable?
C’est une bonne question. Les progrès des cinq dernières années ont été si énormes que nous ne pouvons pratiquement plus rien exclure dans nos pronostics concernant les dix prochaines années. Aujourd’hui déjà, nous disposons de machines qui nous proposent les restaurants en fonction de nos goûts, ou des candidats au mariage! C’est une idée certainement terrifiante de se dire qu’on fait une confiance aveugle à ces appareils. S’ils offrent de nombreux avantages et de bonnes solutions, ils peuvent aussi entraîner des conséquences auxquelles nous n’avons pas pensé et qui peuvent s’avérer dangereuses. Mais aussi longtemps que nous abordons ces choses avec conscience et pouvons les anticiper, nous pourrons gérer les risques.

Un grand merci pour cet entretien, Monsieur Leonhard!

 

Gerd Leonhard, Conseiller en futurologie, en entretien avec CareerplusGerd Leonhard, Conseiller en futurologie, en entretien avec Careerplus

Conseiller en futurologie
Avec Gerd Leonhard, entraînez-vous au futur! Souhaitez-vous connaître aujourd’hui les tendances du futur ainsi que vos succès potentiels futurs? Gerd Leonhard – originaire de Bâle – aide les entreprises, les organisations et les institutions à reconnaître leurs futurs domaines d’activité et leur explique comment les exploiter. Parmi ses clients, on compte des acteurs internationaux tels qu’Universal Studios, BBC, Microsoft, IBM, la Commission européenne et des PME suisses.

Aujourd’hui âgé de 53 ans, Gerd Leonhard fait partie des leaders mondiaux en conseil du futur. Ses services incluent le consulting stratégique dans les secteurs de la technologie, du marketing, de la publicité, de la télécommunication, de la culture, du tourisme, du service bancaire, du commerce, du développement durable, ainsi que dans le conseil en médias et leurs business modèles du futur. Par ailleurs, il est sollicité en tant que sparring-partner et coach pour CEO. Il est connu – dans un contexte où entreprises et dirigeants doivent relever des défis complexes – pour ses présentations et analyses provocatrices et inspirantes.

Tout connaître sur Gerd Leonhard: www.gerdleonhard.de

 

juin 2015

TAGS

Science Fiction future futurologue digitalisation Gerd Leonhard

Catégories :
Pour candidats Pour employeurs