LOGIN

You are here

Retour aux articles

Les données du recrutement: la mesure du succès!

par dreusser • 2 décembre 2019

Si l’ère de la digitalisation offre de plus en plus de méthodes et de canaux de diffusion aux recruteurs, encore faut-il y voir clair! Les données du recrutement peuvent aider dans cette jungle de possibilités. Un controlling ne doit pas forcément être compliqué, nous vous le démontrons dans notre dernier White Paper.

Les données du recrutement - la mesure du succès!Les données du recrutement - la mesure du succès!

Recruter sans contrôler? C’est un peu comme si l’on voulait s’orienter en haute mer sans instrument de navigation. S’il est vrai qu’un bon capitaine peut potentiellement naviguer à vue et arriver malgré tout à bon port, il est encore plus vrai que des instruments de navigation lui permettront d’augmenter la sécurité du voyage et de promettre une heure d’arrivée plus précise. De même, recruter sans recueillir de données est envisageable. Or, si le recruteur sait exactement lesquelles de ses mesures de contrôle amènent le maximum de candidats, quels canaux attirent la grande majorité des chercheurs d’emploi, et quelles stratégies sont énergivores, il saura exactement et consciemment comment diriger les processus et les adapter durant les différentes phases de la procédure de recrutement. Faire confiance à son instinct, c’est bien, mais obtenir des résultats sur la base de faits et de mesures concrètes, c’est mieux. Quel est le but du controlling? Simple: recruter plus rapidement les candidats adéquats, organiser une procédure de recrutement qui favorise une belle expérience candidat, et réduire les coûts. Découvrez notre dernier White Paper, consacré entièrement aux mesures du recrutement. Pour que vous aussi, vous puissiez atteindre votre destination grâce aux meilleurs outils de navigation.

«Grâce aux données collectées, nous savons où nous nous situons et ce que nous pouvons améliorer.» (extrait du White Paper)
Fiona-Sophie Grube, experte en controlling chez Serendi 

Mesurer l’incontournable

Pourquoi donc le controlling devrait-il devenir un outil incontournable? Tout simplement parce que les recruteurs se retrouvent face à deux défis - eux aussi incontournables – que sont la digitalisation rampante et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

«À l'époque de la méthode <publie et prie>, il était impossible d’intervenir. Aujourd'hui, être rapide est devenu crucial.», affirme dans le White Paper l’experte en controlling Fiona Fiona-Sophie Grube. S’ils veulent trouver les candidats idéaux en temps et en heure, les responsables du recrutement doivent se coller aux nouvelles méthodes et technologies. La Toile fourmille de possibilités de recrutement: plateformes de l’emploi, réseaux sociaux, matching, Active Sourcing. En théorie, toutes ces offres sont attrayantes. La pratique montre qu’il n’y a aucune solution standard. Alors que faire? Le controlling régulier reste la meilleure option. Il permet de décrypter si les processus sélectionnés portent leurs fruits, ou s’ils ont besoin d’adaptation.

Personne ne remet en question l’importance des données. En effet, le sondage de Careerplus réalisé dans le cadre du White Paper révèle que plus de 80% des entreprises interrogées estiment que les données chiffrées sont importantes, voire très importantes. Il est d’autant plus étonnant de constater qu’à peine 40% d’entre elles les mettent réellement en pratique.

«Grâce à la numérisation, nous pouvons contrôler les nombreux canaux avec beaucoup plus de précision. Toutefois, nous devons surveiller et vérifier l'efficacité des canaux et des mesures choisies.» (extrait du White Paper)
Fiona-Sophie Grube, experte en controlling chez Serendi

Le controlling, pas-à-pas

La peur d’un investissement trop lourd, voilà l’une des raisons principales pour lesquelles les données, appelées aussi KPIs, ne sont pas utilisées. 51% des entreprises interrogées ont affirmé n’avoir pas assez de temps pour cet exercice. Pourtant, effectuer un controlling peut être simple: «moins, c’est plus». Se concentrer par exemple sur deux à trois indicateurs pertinents, c’est un conseil avisé. Pour réaliser avec succès ce petit pas, deux conditions: saisir régulièrement les chiffres et trouver des indicateurs qui permettent de mesurer et analyser les solutions mises en place.

Le controlling du recrutement, pas-à-pas:

  1. Faites un état des lieux: quels objectifs de l’entreprise sont-ils pertinents pour le recrutement? Qu’est-ce qui fonctionne bien/moins bien actuellement dans la procédure de recrutement?
  2. Définissez des objectifs: que souhaitez-vous atteindre? Les objectifs sont-ils compréhensibles pour tous les acteurs du projet, et ces derniers en sont-ils informés? Seuls des objectifs clairs et déterminés en amont vous permettent de choisir les KPIs pertinents pour votre procédure de recrutement. Et seuls des objectifs clairs permettront de comparer les données collectées et de comprendre si vos résultats ont conduit à une amélioration.
  3. Déterminez le nombre de KPIs: limitez-vous à quelques données qui pourront être techniquement faciles à recueillir et analyser.
  4. Analysez régulièrement: déterminez la périodicité de la récolte de données, au mieux, plus d’une fois par année. Discutez ensemble des résultats.

Dans notre White Paper «Les données du recrutement: la mesure du succès!» ((verlinken)), vous apprendrez quels indicateurs de mesure sont utiles, quels obstacles se tiennent sur votre chemin, et comment vous pouvez vous lancer dans un controlling simple et efficace.

Téléchargez ici et gratuitement le document!

 

Définition: KPI (Key Performance Indicator): Le terme KPI, Key Performance Indicator (indicateur clé de performance) provient du marketing et indique des données de performance. Grâce aux KPIs, on peut mesurer et analyser la progression et l’atteinte d’objectifs au sein d’une entreprise. La mesure du KPI vise à perfectionner les processus et à réagir rapidement à l’évolution du marché.

décembre 2019

TAGS

Les données du recrutement KPI

Catégories :
Pour employeurs