LOGIN

You are here

Retour aux articles

Et s’il vous manquait des liquidités? Apprenez à financer votre besoin de fonds de roulement.

par Raymond Bezençon • 9 juin 2015

Nombreuses sont les entreprises qui sous-estiment le financement du besoin de fonds de roulement. En comptabilité, le fonds de roulement représente la différence entre les actifs circulants et les fonds étrangers à court terme. Mais cette définition est réductrice, car tout patron d’entreprise sait qu’il doit disposer de liquidités suffisantes pour vivre. Par un exemple pratique, nous vous démontrons ici cette réalité.

Et s’il vous manquait des liquidités? Apprenez à financer votre besoin de fonds de roulement.Et s’il vous manquait des liquidités? Apprenez à financer votre besoin de fonds de roulement.

Une nouvelle entreprise est en voie de création. Son activité principale consistera à vendre et acheter des marchandises. Pour établir ses besoins, nous allons analyser les cinq paramètres suivants:

Pour commencer, posons les postulats généraux

Quels sont les investissements nécessaires pour commencer l’activité?

Sortes d’immobilisationsMontants prévusDurée de vie prévue

Immobilisations corporelles:

actifs tels que mobilier, machines, outils, appareils divers, véhicules

200’0008 ans

Immobilisations incorporelles:

actifs n’ayant pas de «corps» comme les brevets et les licences

60’0005 ans

Immobilisations financières:

Par exemple des immobilisations en dépôts de garantie, des participations

30’000-

Frais de 1er établissement:

Ce sont l’ensemble des charges destinées à faire démarrer l’entreprise, soit les frais survenant avant le début de l’activité économique

40’0005 ans
Total des investissements de départ330’000 

Quels sont le niveau d’activité prévu et sa représentation chiffrée en termes de résultat d’exploitation?

Pour simplifier, nous partons du principe que les trois premières années ne subissent aucune modification dans le niveau d’activité.

Chiffre d’affaires planifié1'800’000
./. Prix de revient de la marchandise vendue (60% du chiffre d’affaires)-  1'080’000
= Bénéfice brut sur vente des marchandises- 720’000
./. Charges de location des locaux- 120’000
./. Charges de personnel- 390’000
./. Frais généraux fixes- 60’000
./. Frais généraux variables- 72’000
./. Charges d’amortissement- 45’000
= Résultat net bénéficiaire33’000

Quelles sont les autres informations nécessaires issues de l’expérience et de la stratégie d’entreprise?

Les autres informations sont basées sur l’expérience de la branche ainsi que sur la stratégie de l’entreprise et peuvent ainsi être considérées comme valables pour l’élaboration du plan:

Comment déterminer le besoin en financement?

Pour déterminer le besoin en financement, nous allons

 

Planification à long terme (3 ans)   
Bilans prévisionnels sur 3 ans31.12.0131.12.0231.12.03
Actifs   

Liquidités

0

0

0

Débiteurs (créances contre clients)

450 000

450 000

450 000

Stocks de marchandises

80 000

80 000

80 000

Immobilisations corporelles

175 000

150 000

125 000

Immobilisations incorporelles

48 000

36 000

24 000

Immobilisations financières

30 000

30 000

30 000

Frais de 1er établissement

32 000

24 000

16 000

Total des actifs

815 000

770 000

725 000

Passifs

   

Créanciers fournisseurs de marchandises

90 000

90 000

90 000

Autres créanciers

12 000

12 000

12 000

Emprunts

0

0

0

Capital-actions

0

0

0

Réserves de bénéfices

0

33 000

66 000

Bénéfice annuel reporté

33 000

33 000

33 000

Total des passifs

135 000

168 000

201 000

    

Différence = besoin de financement à long terme

680 000

602 000

524 000

 

Comment établir la preuve du besoin?

Le besoin décrit ci-dessus peut être aisément démontré par l’analyse des mouvements de liquidités qui arriveront dans l’entreprise.

Versement du montant et paiement des éléments avant le début de l’activité680 000

Paiement de l'achat des immobilisations corporelles

-200 000

Paiement de l'achat des immobilisations incorporelles

-60 000

Utilisation pour les immobilisations financières

-30 000

Paiement des frais de 1er établissement

-40 000

Paiement de la livraison du 1er stock

-80 000

Solde sur compte avant début de l'activité

270 000

  

Lors de la 1re année d'activité

 

Solde au début de la 1re année d'activité

270 000

Versement des clients

1 350 000

Paiement des marchandises aux fournisseurs

-990 000

Paiement des charges de location

-120 000

Paiement des charges de personnel

-390 000

Paiement des frais généraux fixes

-60 000

Paiement des frais généraux variables

-60 000

Solde sur compte à la fin de la 1re année d'activité

0

  

Lors de la 2e année d'activité

 

Solde au début de la 2e année d'activité

0

Versement des clients

1 800 000

Paiement des marchandises aux fournisseurs

-1 080 000

Paiement des charges de location

-120 000

Paiement des charges de personnel

-390 000

Paiement des frais généraux fixes

-60 000

Paiement des frais généraux variables

-72 000

Solde sur compte à la fin de la 2e année d'activité

78 000

  

Lors de la 3e année d'activité

 

Solde au début de la 3e année d'activité

78 000

Versement des clients

1 800 000

Paiement des marchandises aux fournisseurs

-1 080 000

Paiement des charges de location

-120 000

Paiement des charges de personnel

-390 000

Paiement des frais généraux fixes

-60 000

Paiement des frais généraux variables

-72 000

Solde sur compte à la fin de la 3e année d'activité

156 000

Conclusion

Nous constatons dans cet exemple pratique que l’investissement en actifs immobilisés s’élève à 330'000 CHF, ce qui signifie que le financement requis est doublé. Par conséquent, les liquidités sont totalement utilisées à fin de la première année. Pourquoi? Simplement parce que le cycle de l’argent a été financé en partant de l’acquisition de marchandises et en arrivant au retour de l’argent par les clients à qui l’on a vendu cette marchandise.

C’est pourquoi le financement du fonds de roulement est très important dans toute entreprise.

À propos de Raymond Bezençon

Conseiller d’entreprise indépendant et chargé de cours depuis plus de 20 ans chez Virgile Formation, Raymond Bezençon a créé en 2014 la société Goodwill Formation SA dont le but est de contribuer activement à la formation préparatoire en vue de l’obtention du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité. Raymond Bezençon s’est associé à cet effet à plus d’une dizaine de chargés de cours confirmés et compétents ayant formé plus de 2’000 candidats à l’examen précité. Plus de 400 participants en Suisse romande font de cette école la plus importante de la région francophone après seulement quelques mois d’existence.

juin 2015

TAGS

Liquidités financement fonds de roulement

Catégories :
Pour employeurs