LOGIN

You are here

Retour aux articles

Traditionnelle ou différente? Les options de présentation des chiffres pour une entreprise

par Raymond Bezençon • 10 septembre 2015

Les normes comptables suisses en matière de présentation des chiffres sont exigeantes. Elles demandent aux entreprises une présentation aussi bien traditionnelle que sous la forme de tableau. Voyons de plus près les options de tableaux en fonction de leur grille de lecture.

Traditionnelle ou différente? Les options de présentation des chiffres pour une entrepriseTraditionnelle ou différente? Les options de présentation des chiffres pour une entreprise

Les méthodes de présentation de tableaux selon la loi

La loi donne deux options de présentation des recettes et dépenses: les méthodes directe ou indirecte. Ces deux approches sont intéressantes pour le lecteur de l’information, car elles lui permettent d’identifier non seulement l’origine des ressources de liquidités de l’entreprise, mais aussi de reconnaître les secteurs de l’entreprise qui les ont utilisées.  

Ma proposition, le tableau de financement interne

La présentation que je vous suggère est tout aussi intéressante, car elle montre les opérations financières de l’entreprise durant une période précise. Cette méthode pourrait par exemple être établie et promue en interne.

Les exemples de présentation

Ci-dessous, les exemples qui illustrent les trois méthodes susmentionnées. Le tableau suivant donne les exemples de présentation selon la loi, soit la méthode directe et indirecte:

Le tableau suivant vous montre un exemple de ma proposition, la présentation selon les opérations financières de l’entreprise durant une période donnée:

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à l’élaboration de vos tableaux de présentation de financement.

 

À propos de Raymond Bezençon
Conseiller d’entreprise indépendant et chargé de cours depuis plus de 20 ans chez Virgile Formation, Raymond Bezençon a créé en 2014 la société Goodwill Formation SA dont le but est de contribuer activement à la formation préparatoire en vue de l’obtention du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité. Raymond Bezençon s’est associé à cet effet à plus d’une dizaine de chargés de cours confirmés et compétents ayant formé plus de 2’000 candidats à l’examen précité. Plus de 400 participants en Suisse romande font de cette école la plus importante de la région francophone après seulement quelques mois d’existence.

septembre 2015

TAGS

présentation chiffres

Catégories :
Pour employeurs