LOGIN

You are here

Retour aux articles

Spécialiste en finance et comptabilité – l’éminence grise des chiffres!

par Raymond Bezençon • 22 octobre 2014

Vous souvenez-vous du comptable modèle en manchette et lustrine enregistrant des écritures dans un bureau austère et établissant des bilans et autres comptes dans des livres poussiéreux? Tout ça, c’était avant. Aujourd’hui, il maîtrise avec prouesse les outils informatiques, connaît les lois et participe aux processus de décision. Le comptable, cette éminence grise au cœur de l’entreprise. Un exposé de Raymond Bezençon, l’expert qui blogue dès aujourd’hui pour Careerplus.

Spécialiste en finance et comptabilité – l’éminence grise des chiffres!Spécialiste en finance et comptabilité – l’éminence grise des chiffres!

Qu’il est loin le temps du comptable à l’image de l’employé en manchette et lustrine enregistrant ses écritures comptables dans son bureau austère, établissant des bilans et autres comptes dans des livres poussiéreux. La révolution technologique a transformé l’organisation des entreprises et les procédures d’enregistrement des opérations comptables. Si elles étaient autrefois centralisées au service de la comptabilité, elles sont aujourd’hui dispersées dans tous les secteurs de l’entreprise et sollicitent de plus en plus la participation des collaborateurs au processus d’enregistrement à travers les différents modules de programmes informatiques intégrés.

Les nouvelles compétences clés du comptable

Le comptable qualifié devient par la force des choses un maillon essentiel de l’entreprise, le rendant garant du bon fonctionnement de l’information comptable. Il maîtrise l’outil informatique et la technique des mécanismes comptables et fiscaux. On exige de lui dynamisme, adaptabilité et capacité d’initiatives. Son travail le porte de plus en plus à analyser les chiffres plutôt qu’à les enregistrer.

En raison notamment de l’application des normes nationales et internationales, la comptabilité est devenue un «atout économique». Dès lors, on attend du comptable qu’il maîtrise l’application des prescriptions légales, administratives, comptables et financières et qu’il participe aux processus de décision.

Une formation en perpétuelle mutation  

Les règlements et directives concernant l’examen professionnel de spécialiste en finance et comptabilité sont régulièrement adaptés, la dernière adaptation datant de 2011. Les chargés de cours et autres professionnels de la branche adaptent ainsi régulièrement leurs cours à cette évolution.

Étant personnellement impliqué dans la formation professionnelle, je mets un point d’honneur à suivre en permanence les évolutions de la pratique professionnelle et formative afin d’adapter la préparation des examens.

Le défi est donc de taille pour les professionnels formateurs qui doivent marier leurs connaissances professionnelles et les outils pédagogiques nécessaires à l’apprentissage.

À propos de Raymond Bezençon

Actif comme conseiller d’entreprise indépendant et chargé de cours depuis plus de 20 ans chez Virgile Formation, Raymond Bezençon a créé en 2014 un centre de formation pour les cours du brevet de spécialiste en finance et comptabilité. Il s’est associé à plus d’une dizaine de chargés de cours confirmés et compétents ayant formé à leur tour plus de 2000 candidats à l’examen mentionné. Avec plus de 340 participants en Suisse romande, cette école devient la plus importante de Suisse romande après seulement quelques mois d’existence.

 

octobre 2014

TAGS

Brevet fédéral de spécialiste en finance et comptabilité comptabilité formation finance formation comptabilité Suisse romande brevet examen brevet fédéral

Catégories :
Pour employeurs